Menu

Le 60ème Critérium des Cévennes se révèle

A quatre mois de l’édition du 60ème anniversaire, les 26 et 27 octobre, le parcours et le découpage du prochain Critérium des Cévennes sont prêts, peaufinés et validés dans leurs moindres détails.
Mais avant d’en dévoiler les grandes lignes, un petit retour en arrière s’impose en forme de bilan de l’édition précédente. Celle de la renaissance, après une période de latence qui faillit être fatale à la célèbre classique languedocienne. Alain Szafarczyk, le Président de l’Asa Hérault, s’y colle d’autant plus volontiers que tous les voyants sont désormais au vert.
« Le bilan de l’an passé est extrêmement positif, tous les objectifs ont été atteints », se félicite l’homme qui s’est donné pour mission de remettre ce bientôt sexagénaire dans le droit chemin, « Nous sommes partis avec un nombre record de concurrents, la grande majorité d’entre eux s’est déclarée satisfaite et les collectivités comme toutes les communes concernées nous ont accueillis à bras ouverts. Parallèlement, nous avons dégagé un résultat financier positif qui nous permet de respecter à la lettre le plan de redressement auquel les dettes du passé nous ont contraints ».
Un parcours plus long et optimisé
L’édition de l’automne dernier ayant reçu un bon accueil, il n’était évidemment pas question de renverser la table dans la construction de la suivante. « Le schéma général reste identique avec deux journées de course, un départ et une arrivée de Montpellier, un parc d’assistance toujours situé à St-Hyppolite-du-Fort et une fin de première étape jugée au Vigan pour les voitures modernes et à Ganges pour les historiques », détaille le capitaine de l’évènement. Et les nouveautés dans tout cela ? « D’abord, pour répondre au souhait des concurrents, nous passons à un rallye un peu plus long, qui comportera exactement 192 km d’épreuves chronométrées, toutes disputées sur les routes gardoises. Dans la même démarche d’écoute des critiques formulées l’an passé, l’étape du vendredi comportera une épreuve supplémentaire (trois au lieu de deux, ndla) et démarrera de jour par un secteur relativement court, permettant aux pilotes d’aborder les difficultés du parcours de façon plus progressive. L’étape du samedi sera constituée de deux passages dans trois classiques cévenoles, dont une spéciale de près de 40 km, entrecoupés de l’habituelle épreuve spectacle du circuit Kartix. Enfin, nous allons augmenter les « zones vertes » ouvertes au public, en renforçant sensiblement le pool de commissaires spécialement chargé d’assurer sa sécurité et, plus globalement, veiller à la meilleure façon de commémorer ce 60ème anniversaire ».
Seule certitude, celui-ci sera dignement fêté. La présence d’un grand média TV est déjà assurée - en l’occurrence Canal + - et celle d’anciennes grandes figures du Critérium est en discussions…
VHC et VHRS à l’honneur
Théâtre de la finale de la Coupe de France des rallyes VHC en 2017, le Critérium des Cévennes a désormais toute sa place dans le paysage national des rallyes historiques. A l’instar de l’an passé, les équipages engagés dans le rallye VHC auront ainsi le privilège d’ouvrir la route, devant leurs homologues du rallye « moderne », sur la quasi-totalité du parcours. Seule l’ultime ES du samedi sera court-circuité, afin d’optimiser les conditions d’arrivée à Montpellier (Place de la Comédie/Esplanade), où les concurrents VHC seront fêtés à la hauteur de leur mérite.
Et ce n’est pas tout. A l’occasion de cette 60ème édition, une épreuve de régularité sportive (VHRS) vient pour la première fois compléter le programme du Critérium des Cévennes. Ses concurrents s’élanceront derrière le rallye « moderne » sur les ES1 à 7, avant de regagner Montpellier le samedi après-midi, pour y bénéficier, eux aussi, d’une arrivée et d’une remise de prix spécifiques.
Le rallye de l’Hérault en guise de galop d’essai
Organisé trois semaines plus tôt par l’Asa Hérault (les 6/7 octobre), le 3ème Rallye de l’Hérault Grand Orb offrira aux concurrents du Critérium des Cévennes l’opportunité d’affiner leur préparation dans le cadre d’un rallye régional au parcours concentré et sélectif. Dans ce sens, des conditions financières particulières sont proposées aux équipages qui prendront le départ des deux épreuves sous la forme d’un coût d’engagement global ramené à 1140 Euros (pour un total de 232 km d’ES).


Les flyers de présentation des rallyes moderne et VHC :

PDF - 767.6 ko
PDF - 1.6 Mo
PDF - 559 ko