Menu

Une journée à l’honneur des commissaires

C’est dans le temple du sport automobile alésien, le Pôle Mécanique, que s’est déroulée ce dimanche 28 février, la première journée dédiée à la formation des commissaires de course, de la Ligue du Sport Automobile du Languedoc Roussillon. Une centaine de personnes était réunie pour parler sécurité et mêler détente, dans la joie et la bonne humeur.

Avec près de 2200 licenciés au sein de la Fédération Française du Sport Automobile languedocienne, environ 400 ‘officiels’ oeuvrent les week-end lors des différentes compétitions à quatre roues, en région comme dans les quatre coins de l’hexagone. A l’occasion du Critérium des Cévennes en octobre dernier, le Comité Directeur avait mis le pied à l’étrier en entamant une campagne de communication et de recrutement pour détecter de nouveaux commissaires. « Aujourd’hui, l’objectif est de fidéliser les licenciés en leur dédiant cette journée », déclarait Alain Ricciardi, en charge de cette opération à la Ligue. L’ensemble des onze Associations Sportives Automobiles (ASA) était représenté par leurs commissaires et leurs présidents. En alternance, les temps d’échanges et d’écoutes se sont multipliés dans les deux groupes de travail. L’Association pour la Sécurité des Sports Mécaniques et ses membres ont ainsi pu expliquer la mise en place des moyens de sécurité lors des courses automobiles en insistant sur le fait que les commissaires étaient le maillon de départ de la chaîne des secours. Un autre groupe a travaillé sur le fonctionnement des radios et les Règles et Techniques de Sécurité. Cela a permis à chacun de parfaire ses connaissances et pouvoir librement soulever les difficultés du quotidien, mais aussi d’entrevoir l’envers du décor et de nombreuses facettes de l’organisation d’une course automobile. Après un repas bien mérité, les commissaires se sont retrouvés à bord de bolides de course pour effectuer une pige dans le baquet de droite, sur la piste rallye du Pôle Mécanique.

La volonté du Président Samuel Teissier et de son Comité Directeur était clairement affichée : « c’était une première... Nous avons souhaité mettre l’accent sur la formation et créer du lien avec les chevilles ouvrières du sport automobile. C’était une journée à la fois pratique et ludique. Nous allons essayer de renouveler cette journée sur les années à venir ».